Comment amener une personne à dire la vérité ?

(Temps de lecture estimé : 4 - 6 minutes)

Un menteurDonc, vous voulez savoir comment faire pour pousser une personne à dire la vérité ?

Si vous êtes un admirateur de Jim Carrey, vous vous souvenez peut-être de l’un de ses films les plus anciens et les plus amusants « Liar, Liar. » (Menteur, Menteur).

La morale du film était que son fils adorable Max, fatigué de son père qui ne s’empêche pas de mentir encore et toujours a souhaité que pendant une journée entière, son père ne puisse rien dire d’autre que la vérité.

Dès lors, pendant une journée entière, ce dernier découvrira la difficulté que représente le fait de toujours dire la vérité et ce que le mensonge peut détruire.

C’était un film à succès, non seulement pour son humeur, mais aussi parce qu’il a touché un grand public à qui il a su indiquer l’importance de dire la vérité.

Personne n’aime un menteur et nous souhaitons tous secrètement que nous puissions faire un souhait similaire à des moments et des gens pour qu’ils nous disent la vérité.

Si vous souhaitiez obtenir une réponse franche, honnête de quelqu’un, voici quelques conseils pour pousser une personne à vous dire la vérité.

Arrêtez de poser beaucoup de questions !

Trop de questions tuent les questions !

Voilà pourquoi c’est l’une des plus importantes stratégies à suivre : Ne plus poser beaucoup de questions, du genre : « Où étais-tu ? », « Avec qui ? », « Pourquoi ? », « Comment ? », « Qu’est-ce que vous avez dit ? », « Qu’est-ce que vous avez fait »… Et j’en passe !

La succession de questions est ce qui amène une personne à être moins franche, elle a l’impression que vous essayez de lui arracher l’information et que vous allez ensuite mal agir face à cette information.

Et s’ils ont l’habitude d’agir face à ce comportement, rassurez-vous qu’ils ont aussi l’habitude de préparer des réponses à ces questions. Des réponses qui ne sont forcément pas des vérités.

La succession de questions a aussi tendance à faire croire qu’on essaye de « contrôler » la personne qu’on lui ôte sa liberté… Et ce n’est surtout pas comme cela qu’une personne se sent à l’aise pour dire la vérité.

Alors, la solution pour obtenir de l’information sans trop l’imposer, c’est d’agir pareillement que celui dont on veut l’information. C’est la règle de réciprocité !

Par exemple, pour connaître ce que votre mari(e), ou enfant a fait de sa journée, racontez la votre toute détaillée. Il aura alors un sentiment d’obligation de faire la même chose et de vous raconter la sienne exactement comme vous le souhaitez.

Parler de soi est un excellent moyen tout naturel de pousser les gens à parler d’eux.

Réagissez calmement lorsqu’on vous dit la vérité !

Garder votre calme même lorsque ce qui est dit vous dérange est une deuxième très bonne stratégie.

Si vous réagissez agressivement ou désagréablement face à une vérité, vous pouvez dire à dieu à la franchise !

En faisant cela, vous punissez la personne qui vous dit la vérité tant recherchée et pour laquelle vous lisez encore cet article !
Vous montrez que vous n’êtes pas une personne digne de la savoir.

Les gens prendront leur garde la prochaine fois. Ils savent qu’ils devront se protéger et que ce n’est pas dans leur intérêt de dire la vérité.

Il y’a longtemps, mon conjoint m’a avoué avoir déjeuné avec une de mes ex-copines (par hasard), et j’ai remué ciel et terre !
J’étais bouleversée c’est vrai, mais je regrette d’avoir agi ainsi, parce que si cela se reproduisait à l’avenir, il ne me le dirait pas !

Et je serai la seule perdante !

J’aurai plutôt dû dire que j’étais contrariée de ce qui est arrivé, sans l’attaquer ni le critiquer. Ce qui le mettra plus à l’aise à se livrer à moi dans beaucoup d’autres situations.

Essayez de mieux vous comporter la prochaine fois, et vous verrez le résultat par vous-même !

Pratiquez l’empathie !

Vous et moi avons tous le besoin de nous sentir compris !

Nous sommes même capables d’entrer dans des explications infinies, juste pour faire comprendre notre point de vue… Imaginez que vous compreniez votre conjoint ou votre enfant sans le juger ? Il ne fera que s’ouvrir et partager encore davantage avec vous.

C’est tellement confortable de se sentir assimilé, toléré… compris ! Même lorsque l’autre n’est pas complètement d’accord avec nous.

Mon conjoint m’aurait raconté plus sur le déjeuner qu’il avait pris avec son ex-copine si j’avais compris que ce n’était pas de sa faute si elle est venue ce jour à ce restaurant.
Il fallait aussi que je comprenne que garder contact avec ses amis c’est important pour lui.

Une personne est plus susceptible d’être franche quand elle se sent comprise.

Bluffez !

Une façon efficace d’obtenir la vérité, mais très dangereuse – faire semblant de tout savoir !

Personne n’aime se faire prendre quand il ment, s’il est convaincu que vous savez déjà tout, il sera plus susceptible d’avouer ce qu’il cache.

« Quelqu’un m’a dit » ; « Je sais ce qui se passe/ce qui s’est passé »… Sont des phrases que vous pouvez employer, mais seulement si vous êtes sûr de vous et de vos suspections !

Il ne faut pas oublier que le bluff est une stratégie risquée (même en Poker d’ailleurs) , qui peut causer beaucoup de soucis. Vous serez peut-être pris à votre propre piège !

Faites donc très attention, si vous doutez de vos capacités, ne l’utilisez pas !

Pardonnez les erreurs précédentes

Les humains attendent beaucoup de leurs enfants, leurs partenaires, leurs amis… Tous s’attendent à des comportements, des changements et ainsi de suite.

En contrepartie, l’autre partie essaye de répondre à ces attentes sans décevoir !

Mais comme personne d’entre nous n’est parfait, nous faisons tous des erreurs ! Sans exception. Et comme on souhaite toujours être pardonné, nous devons aussi apprendre à le faire !

Pardonnez – pour être pardonné les ami(e) s !

La dernière fois que j’ai mal agi avec un membre de la famille (involontairement), il m’a vite confié que j’étais pardonnée, saviez-vous pourquoi ? Parce que je lui ai pardonné de m’avoir déçu, il y’a juste quelque temps avant cela. Super, non ?

Le mensonge est le résultat d’une peur, il vous suffit de ne plus submerger vos proches de questions, de les comprendre, de leur pardonner (et des fois de les bluffer).

Si vous avez d’autres techniques, d’autres opinions, n’hésitez pas à les partager avec nous, ce serait un réel plaisir !

Décrypter le Langage du Corps
un programme complet qui a transformé des centaines de personnes en véritables experts identifiant facilement diverses émotions ou sentiments ( le mensonge, la peur, le doute…).

Grâce à ce petit miracle vous réussirez à :

  • Influencer les gens à votre avantage.
  • Détecter les manipulateurs et à les chasser de votre entourage.
  • Interpréter immédiatement les actions des personnes en face de vous et vous adapter à n’importe quelle situation.
  • Doublez votre pouvoir de séduction.
  • Devenir une personne plus charismatique – que les autres recherchent et admirent.

Cliquez ici pour télécharger le guide

Comments

  1. Bien vu l’astuce d’arrêter de poser trop de questions. Moi je voyais ça plus comme un signe d’intérêt, mais certaines questions sont seulement là pour rassurer celui qui les poses. Du coup, il ne faut pas être étonné que les réponses ne soient totalement vraies…

    Pour que les personnes soient vraies avec nous, il faut être vraie également. Tout en sachant gérer ses émotions, comme tu le conseilles

    • C’est bien ça ! Il faut être exactement cette personne que nous voulons voir en l’autre .

      Il faut faire ce qu’on voudrait que les autres fassent pour nous, il faut dire les choses que l’on souhaiterait entendre des autres… Et ainsi de suite.

      Merci de compléter l’article Michael ;)

  2. Anita says:

    Comment fait-on si notre ami a avoué notre secret à deux personnes, mais ne veut pas nous avouer ?

    Elle nous donne beaucoup d’indices suite à des centaines de questions, mais je sens qu’elle en a assez !

    Elle ne veut pas me le dire. J’ai essayé le bluff, mais je me suis fait prendre à mon propre piège !

    Comment faire pour lui faire avouer, à qui elle a dit mon secret, sans qu’elle se sente coupable ?

    • Salut Anita,

      Si votre amie ne se décide pas à vous l’avouer, c’est qu’elle réalise certainement ce qu’elle a fait !

      Donc pourquoi vouloir qu’elle ne se sente pas coupable ? Je vous rappelle que c’est vous la trahie, elle est allée raconter votre secret à d’autres personnes, sachant qu’un secret ne doit JAMAIS se répéter !

      Un conseil : Dites lui DIRECT que vous savez ce qu’elle a fait et que vous n’appréciez pas…Ensuite, faites très attention avec vos secrets et à qui vous les divulguez !

      Bon courage ;)

  3. De ce que j’ai pu survoler de quelques livres de David J Lieberman (quelques livres en Anglais dont il existe des versions françaises souvent bien en vue en librairie), ces techniques ne sont pas du tout les seules pour savoir lorsque quelqu’un dit ou non la vérité…

    Ceci étant dit, même si les techniques de Lieberman me paraissent souvent plus productives que la question-accusation ou la question potentiellement embarrassante, je les trouve quand même à double tranchant, et un peu borderline parfois…

    • Salut Dave,

      Votre commentaire a bien créer de l’intrigue en moi, ça a l’air très intéressant ce que vous dites. Je me permets donc de vous demander plus de détails, cela nous éclaircira tous certainement.

      A bientôt j’espère :)

  4. benoit says:

    Bonjour,

    J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt.

    Je me permets de vous expliquer rapidement mon histoire, et j’aimerais bien avoir votre avis.

    J’ai rencontré une femme il y a bientôt 10 ans. Le jour où je suis allé lui parler, j’ai découvert qu’elle était prise.

    Ce jour, et même si j’avais découvert qu’elle était prise, j’ai vu en elle que nos sentiments étaient réciproques.

    Nous sommes restés des amis pendant 2 ans, elle savait que je l’aimais moi aussi, mais elle avait peur de changer de vie, de peur qu’elle fasse une bêtise (elle a eu pas mal d’antécédents familiaux et donc ce sujet est très sensible pour elle).

    J’aurais pu « la forcer ou la pousser dans mes bras » pendant cette période, car cela crevait les yeux, mais je voulais qu’elle vienne par elle même qu’elle se sente capable de changer de vie pour qu’elle soit bien par la suite.

    Bref, on a fini par sortir ensemble au bout de 2 ans pendant 5-6 mois jusqu’au jour où elle est tombée enceinte (pas de moi) et je ne l’ai pas revue pendant 1 an et demi.

    Elle m’a présenté sa petite fille et après, elle a cessé de donner de ses nouvelles pendant 5 ans. Elle me rappelait de temps en temps, on se parlait toujours aussi bien et les sentiments se réveillent et elle reprenait peur.

    C’est pour que vous compreniez bien ma situation, afin de me donner votre impression objective.

    Il y a un an maintenant elle est encore revenue, mais pour de bon cette fois, depuis on se quitte plus, c’était déjà génial avant, mais là c’est incroyable, on s’aime encore plus qu’avant, quoi qu’on fasse ensemble sur tout les points est génial. Pour information, elle a quitté son copain de l’époque 2 mois après.

    Là où j’ai besoin de votre avis objectif, c’est par rapport à une histoire de vérité, vous avez totalement raison quand vous dites qu’il faut plus poser de questions depuis elle se livre énormément et sans quasi rien lui demander.

    À l’époque quand on a arrêté notre histoire c’était pour qu’elle puisse vivre sa grossesse et sa vie de mère et forcement sa « vie de couple », pendant ce temps je l’ai toujours attendu, j’ai quand même vécu des choses agréables, mais cela a été une période difficile pour moi, je viens à ma question (enfin me direz-vous !)

    J’ai appris que pendant le temps où l’on ne se voyait pas bien qu’elle pensait et rêvait de moi très souvent, elle m’a avoué qu’elle avait recontacté un de ses 1er ex-conjoints et que le mari de l’une de ses collègues lui plaisait.

    Pour son ex-conjoint, la 1ere fois qu’elle me l’a dit elle m’a expliqué que c’était pour savoir si quand ils étaient ensemble s’il était vraiment intéressé par elle et ils ont échangés par le net et apparemment par rapport à ce qu’il lui a dit elle a compris que oui et là on vient d’en reparler et elle m’a dit qu’ils avaient juste échangé des banalités du style tu vis ou, tu as des enfants, tu es marié et c’est tout.

    Elle m’a promis ne pas avoir été plus loin, sans même le revoir.

    Il faut savoir que c’est une personne qui quand elle a une chose en tête elle va au bout donc voilà le 1er point où je ne la crois pas, où je ne veux pas entendre sa vérité !

    Le 2 ème point par rapport au mari de sa copine, la 1ère version était qu’il lui plaisait, je lui avais demandé suite à la 1ère fois où je l’ai rencontré lui et sa femme et j’avais vu ma chérie enlever sa barrette et se passer la main dans ses cheveux pendant que moi et la femme de l’autre débarrassions la table, je pense peut être a tort reconnaitre certaines expressions du corps ce qui touche à la séduction c’est pour cela que je lui ai demandé.

    J’ai senti du mal, car quand elle m’a dit ça pour moi ça voulait dire que son geste dans les cheveux pouvait être un vieux reflex d’avant nos retrouvailles, mais un geste du fait qu’il lui plaise (vous allez dire que je ne suis pas objectif, mais il n’est vraiment pas beau et je suis gentil, je ne suis pas Brad Pitt, mais quand même rien à voir avec moi !) je pense qu’il a du sentir qu’il ne lui était pas insensible, c’est dur de le cacher, je pense.

    Quand on les voit, il la regarde très souvent même quand il me parle et il la regarde et donc là on en a reparlé et elle me dit que s’il était venu vers elle pour coucher avec elle, elle aurait dit oui sans problèmes, mais il ne l’a pas fait, car pour elle, elle ne lui plaisait pas sinon il serait venu.

    Qu’ils n’aient rien fait, je la crois, mais elle me dit qu’elle n’a rien fait pour, concrètement oui, mais je pense qu’elle a du essayer le regard voir des petites plaisanteries ou insinuations plus ou moins douteuses dans des discussions.

    Je sais c’est le passé et tout ce qui compte c’est notre immense bonheur, mais je veux savoir, car je me fais des films parfois et cela me fait trop mal.

    Je me dis qu’on s’est plus vu pour qu’elle fasse sa vie de famille malgré ses sentiments pour moi et qu’en fait avec le temps, parce qu’elle avait une vie de « merde » avec son ancien « blaireau » elle a voulu voir ailleurs alors que « je l’attendais ».

    Je pense qu’elle me ment sur pas mal de détails sur ses 2 histoires, je pense qu’elle a au moins revu son ex-conjoint et voir plus, elle a peur de ma réaction chose que je comprends et pour l’autre, je pense qu’il y a des détails qu’elle ne m’a pas dits, mais pas sur quand même, qu’elle m’ait trop menti.

    Dites-moi ce que vous en pensez, cela m’aiderait.

    Merci d’avance

    • Bonjour « Benoit »,

      Premièrement, je vous remercie beaucoup pour ce partage qui en a demandé de l’effort…

      Deuxièmement, comme récompense de ce grand effort (et bonne nouvelle) vous aurez MON avis à propos de votre histoire, UN AVIS DE FEMME ! Ce qui va sans doute beaucoup vous aider !

      Donc…Soyons clairs, une femme a toujours besoin de savoir ce qui tourne dans la tête d’un homme, ce qu’il pense d’elle et ce qu’il dit d’elle.
      Des fois, elle irait même à essayer de voir, ce qu’il est capable de faire pour elle ( sans qu’elle soit forcément attirée par lui).

      Une femme a besoin de ce genre de chose. Elle a besoin d’attirer, elle a besoin de plaire et surtout elle a besoin qu’on le lui montre !

      Dans son cas, puisque vous dites que ce qui c’est passé était pendant que vous n’étiez plus ensemble, et qu’entre temps, ça ne se passait pas bien avec son mari…Je suppose que madame avait un manque du besoin dont on a parlé un peu plus haut.

      Alors, elle est partie le chercher !

      Cela, chez son 1 er ex (sachant qu’elle était presque sûr que OUI il s’intéressait à elle à l’époque, mais comme elle avait BESOIN de l’entendre, elle est bien allée le chercher). Jusque là, elle ne fait que compenser un manque !

      Cela s’applique aussi pour votre deuxième point et c’est surtout parce que le mari de la copine se permettait aussi de lui montrer des signes en échanges, ces signes lui donnent encore plus confiance en elle et compensent le besoin qu’elle éprouve !

      Ce besoin doit être satisfait pour une femme épanouie d’une manière ou d’une autre, quand un seul homme sait le combler, elle ne va plus le chercher ailleurs.

      Vous l’avez sans doute remarqué, puisque maintenant vous êtes ensemble et que tout va bien, (je suppose aussi que son besoin est comblé grâce à vous) il n’y a plus ce genre de problème.

      Donc un conseil : Ne pensez plus au passé, maintenant elle est avec vous parce que vous la rendez heureuse.
      Pensez juste à son besoin et faites d’elle la plus belle, la plus intéressante et la plus séduisante de toutes les femmes !

      Voila tout ;)

      • Benoit says:

        Bonjour Majda!
        Tout d’abord, un grand MERCI pour votre réponse très réactive, sincère et objective, ça me fait du bien de savoir ce qu’une femme pouvait en penser et en plus quelqu’un d’extérieur à notre histoire.
        Ce que vous avez écris est vraiment le reflet je pense de la situation, de le voir écris par une femme comme vous qui avez un avis très intéressant et très juste sur les relations hommes femmes, c’est rassurant.
        J’avais encore quelques remarques à vous soumettre et donc votre avis. Par rapport à mon 2è « cas », j’ai un problème, c’est que ma copine travaille toujours avec la femme de « l’autre », ce qui est pas grave en soi sauf qu’elle se connaisse depuis un bon moment et s’entende assez bien pas plus que ça, mais de tps en tps on sera amené à les voir soi chez eux ou chez nous et vous l’avez sûrement deviné, cette perspective ne me plait pas du tout, ça me mets très mal à l’aise de savoir qu’il pourrait la regarder ou trop lui parler, même si comme vous me l’avez dis, je pense plus au passé, mais de savoir qu’on est amené à les revoir; pour vous dire elle a invité ses collègues de travail dont elle à boire l’apéro ce samedi soir donc il en sera, je sais pas quoi faire, je suis partagé entre faire comme si de rien était alors que ça ne me plait pas du tout, je trouve cette situation mal saine car je trouve cette période de sa vie assez dégradante et pas trop honnête car je lui dis pas ce que je ressens sur cette situation ou dois je lui dire que ça ne me plait pas?
        Si je lui dis pas, va falloir que je gère pendant l’apéro et après, donc risque de mentir lui dire que ça a été alors que non( je pense), si je lui fais croire ça, les occasions de les revoir pourraient être un peu plus «  »fréquentes » » et donc «  »cautionner » ».
        Si je lui dis, ça peut vouloir dire de faire en sorte de plus les voir et pas envie de la forcer à faire quelque chose comme ça de devoir se priver d’une relation amicale avec sa collègue de travail. Si je lui dis avant l’apéro de samedi, je pense que c’est foutu de lui dire avant samedi car comment les « décommander » sans faire louche et vu que ça va se faire si je lui dis elle sera encore plus mal à l’aise pendant la soirée, elle va déjà l’être un minimum comme les fois où on avait pu les voir vu que j’étais au courant de ce passé là, donc elle passerait une sale soirée et paradoxalement voir un petit peu injustement à cause de moi.
        De toute façon, je pense que pour samedi c’est cuit.
        Que pensez vous de tout ça? Que faire? Quoi dire?
        D’avance merci.
        Benoit

  5. Khadou says:

    Merci pour ces sujets

  6. franchement j’aime vos conseils