Les 5 habitudes de ceux qui triomphent de leur peur

(Temps de lecture estimé : 5 - 6 minutes)

Habitudes de peurSi j’ai bien appris quelque chose dans ma vie, c’est que les actions qui m’ont le plus fait peur, ont aussi apporté le plus de bienfaits.

Oser aborder la fille qui deviendra ma future femme, partir du monde de l’édition traditionnelle et passer en mode freelance, et j’en passe. Autrement dit, mes grandes prises de risques se sont presque toutes soldées par de grandes victoires.

Je ne dis pas que c’était facile. Au contraire.

Je dis juste qu’on doit entraîner notre cerveau et notre cœur à dépasser la peur momentanée, et avoir la foi en une récompense qui nous attend.

D’ailleurs, votre récompense est comme une sorte d' »étoile des mages ». Si la peur essaye de créer un voile sur vos yeux et vous détourner de cette étoile, ce n’est pas grave. Vous n’êtes pas seul.

Il fut un temps où je me sentais tout le temps paralysé par la peur. Au fil du temps, j’ai comparé la peur à une sorte d’épice de la vie. S’il y en a trop, vous ne pourrez pas savourer votre plat. S’il n’y en a pas assez, votre plat (votre vie en l’occurrence) sera fade.

Arriver à bien doser cette épice fait toute la différence. Et pour y parvenir, voici 5 habitudes à adopter d’urgence :

Donner plus de valeur au COURAGE qu’à la sécurité

Faites un petit sondage auprès de vos voisins ou de vos proches. Vous remarquerez une chose : les gens chérissent la « sécurité » par-dessus tout.

Ils vont continuer à travailler dans une boîte qui ne leur plait pas, vont rester dans un mariage qui les rendent misérables, et dans des habitudes qui les tuent, uniquement pour se sentir plus en sécurité.

Certains vont sûrement me dire : « Mais il faut bien payer ses factures non ? ». Certes, mais on peut aussi payer ses factures en faisant ce qu’on aime. On peut aussi être dans une relation amoureuse tellement épanouissante, presque enivrante, au lieu de se contenter d’une relation qui bat des ailes.

Pour commencer, lisez quelques histoires/biographies de gens qui ont osé franchir le pas, et qui ont réussi à allier passion et profit, amour et respect.

Vous devez consciemment détrôner la « sécurité » et la remplacer par les vertus du courage !

Vous devez décider une fois pour toutes lequel de ces deux maîtres vous allez servir. Et ce n’est même pas la peine de tricher :). Vous ne pouvez servir qu’un seul maître.

Alors, courage ou sécurité ?

Voici mon conseil : décidez aujourd’hui, que le plus important pour vous, c’est le courage d’accomplir ce que vous avez à accomplir pour réussir, au lieu de vous accrocher aux choses qui vous donnent le sentiment d’être en sécurité.

Convaincu ? Alors commencez par faire un petit pas aujourd’hui !

Faire la différence entre peur et prudence

La peur est néfaste, mais sa petite sœur, la prudence, est indispensable. Si la peur vous empêche de passer un appel important, d’aborder une inconnue, ou de créer votre entreprise, il est temps de cultiver votre courage.

Ceci dit, il existe d’autres peurs qui prennent la forme de la prudence. Par exemple : la peur de conduire vite, ou la peur de mettre en vente un produit à forte marge, mais qui possède des risques de maladies chez les consommateurs.

C’est évident, la prudence est une bonne chose. Néanmoins, faites attention de ne pas « prétendre » être prudent pour fuir les opportunités.

On ne le répètera jamais assez : ne négligez jamais la prudence car le but n’est pas de foncer tête baissée.

Employer la peur comme sonnette d’alarme

Si ce dont vous avez peur est en dehors de votre contrôle (comme une crise économique), alors tout ce que vous pouvez faire, c’est d’établir un plan que vous allez suivre pour vous adapter.

Une fois la stratégie suivie, ayez le courage de la mettre de côté, et de passer à autre chose. Vous avez fait ce que vous pouviez non ? Eh bien, concentrez-vous sur la suite.

Mais que dire si ce dont vous avez peur se trouve sous votre contrôle ? Cette fois-ci, tout ce qui vous reste à faire c’est de vous préparer, et d’aller au charbon… Maintenant.

Pas tout à l’heure, pas demain, maintenant.

Avant même de poursuivre la lecture de cet article. Appelez cette personne, écrivez cet email, finissez ce PowerPoint.

Faites-le !

Et pendant qu’on parle d’action, je veux que vous réalisiez une chose : 80% des gens vont agir uniquement parce qu’il y a urgence.

Si c’est votre cas, je vous conseille vivement de lire ces 14 conseils pour guérir de la procrastinite aigüe :). C’est par ici : muscler votre développement personnel.

Trouver l’intersection entre peur et excitation

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai remarqué que la peur allait souvent de pair avec la fascination.

Pensez simplement à toutes les choses qui vous intriguent et qui vous font peur en même temps. Elles peuvent être profondes, comme tomber amoureux, ou légères comme faire du Roller.

Essayez de faire ces activités, tous les jours si possible, et en poussant graduellement la difficulté. Faites un pas aujourd’hui, deux demain, et ainsi de suite.

Laissez-moi quand même tempérer les choses, et vous donner deux avertissements :

  • Demandez-vous toujours si votre activité est destructrice ou constructrice. Va-t-elle nuire à ma santé, à mon intégrité, à ma vie ?
  • Faites aussi en sorte que l’activité puisse apporter des retombées positives dans votre vie et dans celle des autres. Quelques exemples pour lancer votre machine à idées : s’inscrire comme volontaire international dans les pays en crise (distribuer des médicaments en Syrie, etc.), adopter un enfant (oui, pour beaucoup c’est terrifiant).

C’est justement cet aspect qu’on va retrouver dans la 5ème habitude :

Servir une cause plus grande que soi pour annihiler la peur

Vous voulez faire du spectacle mais vous avez le trac ? Faites du spectacle pour lever des fonds pour la recherche contre le cancer du côlon.

Vous voulez apprendre à parler en public mais vous êtes terrifié par le regard des autres ? Apprenez à parler en public afin de véhiculer des messages de sagesse, de motivation.

Vous voulez aborder une inconnue mais vous êtes un grand timide ? Abordez cette inconnue pour la rallier à votre cause.

En clair, donnez une touche héroïque et noble à vos activités.

Non seulement vous bénéficiez de la sortie en dehors de votre zone de confort, mais vous apporterez aussi votre contribution au monde. Qu’y-a-t-il de plus beau ?

Et au bout du chemin, vous constaterez que si vous servez une cause 1000 fois plus grande que vous, votre peur ne va plus représenter grand-chose.

Pour conclure

Une vie sans peur (et sans le courage d’affronter la peur) serait insipide. Si vous pensez que c’est votre cas, il est temps de saler votre vie avec des expériences qui conjuguent peur et fascination.

Et vous savez quoi ?

Aujourd’hui, j’éprouve de la joie lorsque je suis confronté à la peur. Parce que je sais que quelque chose de merveilleux m’attend…

Qu’en dites-vous ? Avez-vous d’autres conseils pour vaincre la peur ? Croyez-vous qu’il vaut mieux donner plus de valeur au courage qu’à la sécurité ?

A vous la parole !

Bio de l’auteur : Andry tient un blog de développement personnel qui porte le doux nom de « Boosteur de Vie ». Auteur et freelance, il s’est engagé à inciter et à inspirer le plus de personnes à vivre leur vie en mode 2.0.

Attirez la prospérité et le succès dans votre vie

« Changer de vie : le guide d’un pas vers le bonheur », est une méthode originale qui va révolutionner votre quotidien et vous permettre de devenir la personne que vous rêvez secrètement d’être !

Cliquez ici pour changer votre vie

Comments

  1. Merci pour l’accueil sur ton blog Madja !