Comment surmonter un chagrin d’amour ?

(Temps de lecture estimé : 5 - 6 minutes)

surmonter un chagrin d'amour « Je l’aimais. Elle était mon rayon de soleil, ma lune éclairée. Je pensais que c’était ELLE !

Maintenant que tout est fini, je me demande : comment ai-je pu être aussi stupide ? Sans elle, je ne peux simplement pas continuer… »

« Il était tout pour moi. Je m’ennuie sans lui. Ses mains, son sourire, sa voix apaisante… me manquent. Que ferai-je sans lui ? Ma vie est un vide complet. Je l’aimais tellement !

Sans lui dans ma vie, rien n’a plus d’importance. Je me sens brisée et seule… Ça fait des semaines et je pleure encore… »

Cela vous touche directement ?

La rupture amoureuse est toujours source de mal-être, de tristesse et de remise en question.

Votre ex est parti(e) et votre existence semble perdre tout son sens.

Quels que soient les motifs de votre séparation, le sentiment de vide et d’avoir perdu ses repères prédomine et votre état d’esprit tend vers le pessimisme : c’est bien souvent comme cela que se caractérise le chagrin d’amour.

J’ai aussi eu le coeur brisé, donc je sais exactement ce que vous ressentez.

Au moment où nous pensons avoir enfin franchi l’obstacle et en avoir fini avec les larmes ; une chanson, un film, une odeur… font subitement son apparition, faisant ressurgir les souvenirs douloureux du passé.

Voici ce que j’ai appris :

Soyez proactif pour guérir d’un chagrin d’amour

Soyez proactif ! Vous devez vous prendre en main, faire face à vos responsabilités et arrêter de sans cesse vous interroger sur le pourquoi du comment.

Permettez-vous de faire le deuil de votre relation.

Exprimez votre colère si c’est ce que vous ressentez, la culpabilité, la tristesse… Mais ne projetez pas tout sur votre ex.

Cela ne ferait que créer des tensions inutiles : Libérez vos sentiments !

Attirer la prospérité et le succès dans votre vie

«Changer de vie : le guide d’un pas vers le bonheur», est une méthode originale qui va révolutionner votre quotidien et vous permettre de devenir la personne que vous rêvez secrètement d’être !

Cliquez ici pour changer votre vie dés maintenant

Je ne peux pas vous dire de combien de temps vous aurez besoin, tout dépend de votre état psychologique et de votre personnalité : pour certains cela prendra des jours ou des semaines et pour d’autres des années.

Vous pouvez cependant limiter l’effet de votre rupture en vous focalisant sur du concret, de nouveaux centres d’intérêt.

Rationalisez votre raisonnement : Réfléchissez aux solutions pour évacuer la colère et la tristesse que vous ressentez et demandez-vous comment cette épreuve pourra vous faire grandir, ce qu’elle vous apportera sur le plan de la construction de votre personnalité.

Cette remise en question psychologique vous permettra d’évaluer concrètement vos avancées et de renouveler quotidiennement votre motivation.

On dit bien souvent que l’on récolte ce que l’on sème.

Un état d’esprit négatif, revanchard et aigri ne vous permettra pas de trouver l’apaisement et la sérénité.

Guérir d’un chagrin d’amour en éludant son impact sur votre vie

Vous devez dédramatiser votre situation en tentant d’appréhender votre relation amoureuse sous un autre angle :

Non, il n’était pas le « bon » – s’il l’était, il serait encore là, et tenterait de recoller les morceaux pour que ça marche entre vous !

Estimez que la relation a été, en fait, une expérience enrichissante.

Qu’avez-vous appris ? Comment pouvez-vous améliorer votre vie grâce à cette dernière ?

Cette rupture amoureuse est le simple point final d’un cycle d’apprentissage vous permettant de sortir grandi(e) et de renforcer votre personnalité.

Guérir d’une rupture amoureuse en se reprenant en main

Reconstruisez votre vie !

Qu’est-ce qui vous fait sourire ? Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ? Quelles sont vos passions ?…

Les réponses à ces questions sont les éléments dont vous avez besoin pour retrouver le chemin du bonheur !

Vous le savez sans doute, pour pouvoir aimer une personne, il faut d’abord s’aimer soi-même.

Pour parvenir à vous apprécier de nouveau, vous devez donc vous fixer de nouveaux objectifs, suivre de nouvelles aspirations.

Alors à quoi aspirez-vous ?

Il est important de ne pas essayer de combler immédiatement le vide laissé par votre ex sans analyser d’abord vos sentiments.

Si vous retrouvez quelqu’un, vous courez le risque de revivre les mêmes événements une fois de plus.

Vous devez être certain d’être émotionnellement détaché de votre ex avant d’envisager une nouvelle relation.

Par respect pour vous-même d’abord, mais aussi pour cette nouvelle personne qui n’a pas demandé à être mêlée à vos problèmes.

On découvre souvent notre côté sombre après une rupture amoureuse : nos peurs, nos incapacités et nos faiblesses nous apparaissent de manière évidente sans qu’on sache comment y faire face.

Mais n’oubliez pas que l’acceptation de soi est une clé du succès !

Guérir d’un chagrin d’amour en s’entourant des bonnes personnes
Reconnaissez le pouvoir qu’ont les gens autour de vous.

Plus tôt que de chercher pourquoi on vous laisse tomber, regardez comment les gens vous inspirent.

Attirer la prospérité et le succès dans votre vie

«Changer de vie : le guide d’un pas vers le bonheur», est une méthode originale qui va révolutionner votre quotidien et vous permettre de devenir la personne que vous rêvez secrètement d’être !

Cliquez ici pour changer votre vie dés maintenant

Cherchez le bon chez les autres. Cela vous aidera à faire confiance et à aimer de nouveau.

C’est aussi une des clés pour devenir heureux.

Dal Carnegie raconte l’histoire d’une femme déprimée.

Absente de l’église pendant un certain temps, ses voisins commencèrent à suspecter quelque chose.

Un jour, un visiteur lui fit remarquer qu’elle avait un don incroyable pour planter et prendre soin des violettes africaines.

Il lui suggéra alors d’utiliser ce don pour rendre les gens plus heureux en leur offrant ces fleurs.

C’est exactement ce qu’elle fit.

Des années plus tard, des dizaines de personnes se regroupèrent pour assister à son enterrement et lui rendirent un dernier hommage en lui donnant le titre de Reine des violettes.

La morale de cette l’histoire ? Tout individu possède des dons ou/et talents uniques, et même les plus minimes d’entre eux peuvent faire la différence.

Alors, quel est le vôtre ?

Guérir d’un chagrin d’amour grâce à votre sourire

Trouvez des activités et des moyens de vous divertir, apprendre et retrouver votre joie de vivre.

Dites-vous bien que si vous n’avancez pas, vous reculez !

Essayez de sourire autant que possible.

Je ne vous cache pas qu’au début ce sera difficile, mais ce n’est pas grave, chaque effort vous éloigne de la morosité.

Les gens heureux attirent les gens heureux (Ceux qui se ressemblent s’assemblent).

Ressourcez-vous auprès de vos proches pour guérir de votre chagrin d’amour

Appelez un vieil ami, allez passer quelques jours chez vos frères et sœurs, vos parents, organisez un voyage avec des collègues…

En ces temps de crise, vous avez besoin d’être entouré de personnes qui ne vous mettront pas de pression inutile sur les épaules.

Pendant que j’essayais de guérir de mon propre chagrin d’amour, je me suis décidée à rendre visite à chaque membre de ma famille, peu importe les rapports qu’on entretenait à ce moment-là.

Je l’ai fait pour leur montrer combien ils étaient importants pour moi.

Cette expérience m’a permis de me sentir mieux et de me rapprocher de l’ensemble de ma famille.

Guérir d’un chagrin d’amour en s’ouvrant au monde extérieur

Votre valeur ne se limite pas à ce qui vous arrive ou ce que vous faites.

Elle réside en vous.

Alors plutôt que de vous soucier de votre situation, essayez d’entretenir de nouvelles relations, partout où vous allez !

Rencontrez du monde, sortez…

Cela vous permettra de voir qu’il existe des centaines de personnes qui partagent vos intérêts et qui sont prêtes à vous accepter tel que vous êtes.

Ceci étant dit, vous ne pouvez pas toujours compter sur la disponibilité de vos amis pour vous divertir.

Vous devez trouver vos propres manières de prendre du plaisir, même quand vous vous sentez isolé.

Maintenant que vous connaissez les sept étapes pour guérir d’un chagrin d’amour, pourquoi ne pas commencer par devenir proactif, élaborer un plan pour retrouver votre bonheur perdu et essayer d’atteindre vos objectifs pour réapprendre à vivre votre vie ?

Il est grand temps !

À votre succès dans la vie. À votre guérison !

Comments

  1. Simo says:

    Pardonner, pas tout à fait d’accord ! Si l’autre nous a fait subir un mal atroce. Une morosité laissant s’échapper les couleurs de nos jours.

    Donc l’ignorer est le mot adéquat… le pardonner c’est de le laisser vivre en nous.

    C’est vrai que quand on aime, c’est effrayant comme on pense peu aux autres, donc il ne faut surtout pas s’affaiblir après un chagrin.

    Faites sortir cette lubie en vous et partagez-la avec des gens qui la méritent…

    • Il est généralement difficile d’ignorer la personne qui nous a fait du mal directement après l’acte. À ce moment-là on est bien plus en colère ou chagriné.

      Par ailleurs, Le pardon est plus qu’un sentiment, c’est une force qui déclenche d’admirables effets, et qui nous débarrasse progressivement du mal et de sa personne…

      Une fois le débarras achevé, notre cerveau est plus tranquille et peut mieux s’occuper d’autres choses !!

  2. soumya says:

    Le pardon me semble impossible et je pense pas qu’un jour j’arriverai à ce stade.

    Ayant vécu un an de deuil, j’ai tout lâché à cause d’une rupture inexpliquée et inattendue.

    Cette rupture avait même des répercussions physiques sur moi. Je sais que je ne serais jamais la même personne qui j’étais avant.

    Le chagrin me torture et je vois qu’il est devenu une partie de ma routine, ma vie.

    Je ne sais pas comment surmonter ce chagrin ?

    • Voilà, tu l’as dit, « une rupture inexpliquée », et tant qu’elle le reste tu resteras toujours perdue, et c’est normal. Tu n’as pas la bonne raison pour passer à autre chose…

      Ensuite tu dis : « je sais que je ne serais jamais la même personne… » Je dirai que c’est normal que tu ne le sois plus, tu es en train de te le confirmer, de l’approuver!

      Décider de ne plus souffrir, ça se passe d’abord ça se passe dans la tête !

      Bon courage pour la suite.

  3. elenapoint says:

    Bonjour,

    Article très juste.

    J’ajouterai, simplement, recommencer à fréquenter ses amis et, surtout, ne pas se fermer à la possibilité de rencontrer, plus ou moins rapidement, quelqu’un d’autre.

    Ce qui arrive souvent, après une rupture : « je ne rencontrerai jamais quelqu’un comme lui (elle) »!

    Ce n’est pas vrai !

    Nous rencontrons toujours quelqu’un, non pas « comme lui(elle) », mais bien mieux que lui(elle).

    Mais uniquement si nous nous y autorisons.

    Si nous acceptons de savoir cela, nous nous permettons de rencontrer un nouvel amour.

    C’est dur à imaginer en plein chagrin d’amour, mais nous devons nous obliger à savoir que cela arrivera, obligatoirement.

    Sauf si nous nous l’interdisons et nous confinons dans le chagrin.

    C’est une grande spécialiste des chagrins d’amour qui vous le dit ! :-)

    Et qui a retrouvé le grand amour de sa vie.

    Depuis 21 ans.

    Eh oui, je ne suis plus très jeune ! :-)

    Donc, rien n’est jamais fini, il suffit d’y croire.

    Surtout au plus fort d’un chagrin d’amour, même si ce n’est pas facile.

    Bien amicalement,

    Elena.

    • Je considère votre témoignage Elena l’un des meilleurs éléments pour renforcer ma théorie.

      Votre propre expérience nous est très utile.

      Merci et bon courage.

      • Je vous remercie Majda pour votre théorie, mais il faut rayer le mot pardonner.

        On ne peut pas pardonner une personne qu’on a aimait, qu’on s’est sacrifié pour elle, alors que cette personne nous a causé souffrance, chagrin et même des maladies physiques et psychiques.

        Moi ça fait plus de six ans que j’essaye de surmonter un chagrin d’amour et je suis passé par une dépression ensuite, j’ai attrapé le diabète et finalement je suis un être sans vie.

        • C’est clair que dans votre cas « Ivan », pardonner reste quand même assez difficile à faire pour surmonter le chagrin d’amour, mais permettez-moi de vous dire que si vous vous en estimez toujours malade c’est parce que vous n’êtes pas arrivé ni à vous pardonner ni à pardonner à la personne en question.

          Le pardon est plus qu’un sentiment, c’est une force qui déclenche d’admirables effets.

          Je ne vous connais pas, je ne connais pas votre situation mais je suis déjà mal à l’aise à l’idée de croire que vous vous estimez comme « être sans vie », parce que je ne le pense pas, déjà je sais que ce n’est pas vrai !

          Donc j’espère que la force vous soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être !

  4. Navi says:

    Je trouve cet article bien mais je remarque qu’il y a des personnes qui décident délibérément de se détruire en refusant de pardonner !

    Si vous le remarquez bien, ne pas PARDONNER vous maintient dans votre douleur et vous rend esclave de cette personne tant détestée. En effet, il suffit de penser à elle pour que vous soyez dans tous vos états : elle pilote vos sentiments et votre vie.

    Regardez autour de vous et voyez comment les autres sont heureux (pourquoi pas vous ?)

    Contemplez la nature et voyez comment elle a été créée avec Amour.

    Vous êtes l’une des rares perdantes à ne pas désirer, au moins une victoire dans sa vie.

    Bref ! On a toujours un choix à faire dans la vie : Reprendre le contrôle ou le laisser aux autres (à vous de décider)

    • Ce que tu dis Navi est tellement vrai !!

      Et puis j’ajoute, en plus de la nature, la famille, les amis… Il faut prendre le temps d’apprécier ce qu’on a au lieu de ce qu’on a plus pour bien en profiter !

      La vie ne se résume pas aux histoires de coeurs…

      Merci Navi pour ton joli commentaire.

  5. Migambi wilson says:

    Si tu ne pardonnes pas celui/celle qui t’a blessé, ton cerveau sera sans doute obligé de garder cette image afin de créer la haine.

    Par contre si vous pardonnez, votre cerveau sera forcement obligé de jeter cette image dans la poubelle et de la remplacer.

    Ce n’est pas facile, mais rappelez-vous que toute chose difficile n’est pas impossible.

    Convaincrez votre esprit qu’il doit pardonner car il est capable de ne pas se faire mal inutilement.

    • Exactement Migambi !

      Pardonnez c’est se permettre de se sentir mieux, de se libérer de ce qui nous range… ce mal qui nous détruit disparaît lorsque nous le faisons sortir, lorsque nous pardonnons !

      Bravo et merci pour le commentaire.

      • Galland says:

        C’est très dur de pardonner. Je l’ai fait et pourtant il ne méritait pas… 5 ans de sacrifices à l’aider dans son restaurant de 8 h du matin à minuit.

        J’ai toujours travaillé avec mon coeur, j’ai quitté mon travail d’infirmière pour lui.

        Résultat : Mensonges, sortie spectaculaire avec la gendarmerie du restaurant, trahison, mépris, manque de respect, le restaurant avant tout, J’ai pardonné, j’en souffre énormément… Je suis responsable aussi, j’aurai dû réagir…

        • Salut Galland,

          Le pardon est un repos, Oui. Le pardon couronne la grandeur, Oui. Mais le pardon ne doit pas vous causer du tort !

          Si vous avez été trahie une première fois, ce n’est pas de votre faute. C’est sur. Mais si vous avez été trahie une deuxième fois, c’est de VOTRE faute !

          Vous avez tellement donné à cet homme, qui ne mérite pas, mais ce n’est pas grave. Ne vous découragez surtout pas, c’est triste oui mais vous travailliez avec du coeur, ça vous faisait plaisir à un certain moment, vous l’avez fait parce que vous l’avez voulu, ne l’oubliez pas !

          Ça ne vous a pas tué, donc ça doit vous rendre plus forte.

          Courage.

  6. Adrien says:

    Bonjour à tous, je viens de lire tous vos commentaires et je me rends compte que je suis dans une situation similaire.

    Une infidélité de ma copine que j’ai découverte grâce à ma soeur a été très douloureuse.

    Depuis 5 ans que nous sommes quittés. Je suis passé par tous les états.

    Aujourd’hui j’y pense toujours, et j’aimerais lui parler, avoir des excuses de sa part.

    Je sais que ce n’est pas possible mais bon ça me ferait du bien.

    Dois-je la contacter ? Que pourrai-je lui dire ?

    • Bonjour Adriano,

      J’admire ton courage et ta force de surmonter le chagrin. Un chagrin pas si facile je suppose.

      Rassure toi, ta situation est normale, tu continueras à penser à ça jusqu’au jour où tu auras tes réponses.

      Dans ta tête se posent plusieurs questions, pourquoi elle t’a trahi ? comment ? avec qui ? qu’est ce qu’il avait de plus que toi ?….Tu as besoin de savoir pour pouvoir oublier !

      Si tu peux la contacter, fais le dès que possible mais tâche à ne pas être agressif ou mal poli en la contactant, parle lui calmement et demande lui amicalement de te donner tes réponses, au nom des beaux souvenirs que vous avez eu ensemble.

      Autour d’un pot ou même au téléphone, écoute la sans l’attaquer et sans la juger. De toute façon, vous ne reprendrez pas et cela ne sert à rien. Ce fut une expérience. Une expérience décevante certes, mais qui te rendra certainement plus fort.

      Au cas ou elle refuse tout contact, pas de panique, dis toi que si elle est incapable de t’offrir de la paix intérieure , alors que tu ne demandes que ça, c’est qu’elle n’est pas capable non plus de faire des excuses. Des excuses dont tu n’as pas forcément besoin.

      Tu as fais le cap, tu t’en es sorti sans ses excuses…Tu en as pas besoin pour continuer, tu te débrouilles bien sans elle.

      Encore Bravo et bon courage pour la suite ;)

      Majda.

    • Salut !

      Pour assaisonner un tout petit peu, je dirai ceci : HIER N’EXISTE PLUS!
      Cher Adriano, oublie tout ces détails et avance. J’ai traversé une situation semblable quelques années en arrière, et tout ce que je retiens c’est ça.

      La contacter n’est pas une mauvaise chose. Mais si tu as déjà surmonté ton chagrin, je ne vois vraiment pas l’utilité!

      Le plus important est que tu es devenu plus fort.

    • adriano13 says:

      Merci à vous pour vos réponses..Je pense en rester la.

      En fait si ça doit se faire ça sera le hasard et alors à ce moment je lui dirai ces 4 vérités.

      Cela dit la remise en question après cet échec est très compliquée, se sentir plus fort, pas encore mais j’y travaille.

      Encore merci à vous et à bientôt

  7. Jacquet says:

    Bonsoir,
    Je vous écrit car moi je suis dans la souffrance depuis des années et je sais plus quoi faire ,Voici mon histoire en quelques mots : à mes 30 ans j’ai eu un enfant avec un homme qui je croyait être l’homme de ma vie. Au bout d’un 1 ans et demi le père de mon fils me quitte (cela a été très dure pour moi et un choc) Au bout d’un an, il revient, je lui pardonne car je l’aimais mais celui-ci recommence trois mois après rebelote il me requitte. Là je fais une grosse dépression suivi par une psychiatre elle décide pour mon bien de me mettre en maison de repos suivi avec une psychiatre là bas. A ma sortie je me sentais mieux.
    Depuis le père de mon fils a eu que des aventures qui ne duraient pas longtemps. Dès que c’était fini avec une nana il revenait vers moi, moi trop contente je lui ouvrais toujours ma porte en croyant qu’il était sincère mais à chaque fois je me trompais. L’hiver 2009 il revient encore vers moi en me jurant qu’il m’aime et qu’il y croit en nous et qu’il veut nous redonner une chance. Et bien non une fois de plus les fêtes passées à la mi janvier rebelote il me requitte. Je n’en reviens pas et depuis je m’en remets plus. Il n’y a pas un jour qui se passe sans que je pleure toute ma souffrance. J ‘ai tellement mal !!!!
    Depuis je suis dépressive suite à la séparation, je n’ai plus le goût de vivre, j’ai des grosses crises d’angoisse de plus en plus grande avec des envies de suicide (ou à deux fois j’ai essayé mais je me résonnais à chaque fois en pensant à mon fils que j’aime temps). Il m’a fait tant de mal, je n’ai plus le goût de rien, je sais plus quoi faire pour m’en sortir. Il rentre même dans mes rêves je n’arrive pas a me détacher de lui alors qu’il m’a tant fait de mal. Depuis un an je ne le vois plus. Je sais plus quoi faire !!!
    Aidez moi car je veux me battre pour mon fils que j’aime plus que tout au monde ainsi que pour ma famille car je veux croire à des jours meilleurs et à une vie heureuse.
    Merci a vous

    • Bonsoir Jacquet,

      J’apprécie beaucoup votre courage de survivre à toutes ces épreuves. Des épreuves loin d’être faciles, Surement !

      Je tiens aussi à vous dire que si vous êtes là aujourd’hui, c’est que parce que vous êtes FORTE, vous avez la chance d’avoir un enfant et cela doit vous donner encore PLUS de force pour continuer à vous battre. (D’autres n’ont pas cette chance vous savez !)

      Mon ultime conseil est de NE PLUS REVOIR votre ex. Vous ne l’avez pas vu depuis un an, c’est déjà bien mais il faut continuer.

      Il débarque dans votre vie au moment où vous commencez à remonter la pente et gâche tout ce que vous avez construit. Ce n’est pas bien, ni pour vous, ni pour votre enfant.

      Si vous avez tenu un an sans lui, c’est que forcément vous pouvez tenir toute votre vie sans lui !

      Même s’il intervient pour n’importe quelle raison, c’est fini. Ce ne sera plus chez vous qui il versera ses larmes et si étonnant que cela puisse lui paraître, vous le rejetterez ailleurs !

      Je vous préviens néanmoins qu’il sera tellement surpris qu’il va mal le prendre. Je ne le connais pas, mais je sais que sa réaction sera de tout faire pour vous convaincre de vous remettre avec lui. Pourquoi ? parce qu’il a pas l’habitude. Il a toujours su que vous serez la pour lui et ne s’est jamais imaginé que vous lui diriez un jour NON.

      Les efforts qu’il fera ne devront pas changer votre décision, il ne fait que (comme son rôle de mâle l’impose) essayer de récupérer ce qu’il croit lui appartenir. Vous !
      Mais désormais vous ne lui appartenez plus et il ne vous mérite pas.

      Concentrez votre vie sur vos propres plaisirs et ceux de VOTRE ENFANT, montrez lui que vous êtes forte et que vous serez avec lui tant qu’il en aura besoin , faites-vous soigner s’il le faut. Il doit aimer la vie, il doit avoir la foie…Enfin plusieurs éléments pour sa bonne croissance.

      Votre enfant a besoin d’une MÈRE. Le souvenir de vous l’accompagnera toute sa vie.

      Il a besoin de vous . Vous avez besoin de lui !

      Bon courage Jacquet.

  8. dorshi26 says:

    Bonjour,

    Je suis avec un mec depuis près d’1 ans, mais à chaque fois il me fait du mal avec des paroles très blessante.

    Il veut avoir une femme forte qui est toujours d’accord avec lui. Je dois toujours avoir tort il doit toujours avoir raison.
    Il faut que je culpabilise à chaque fois, mais à la fin, ça me fait du mal. Je n’arrête pas de lui pardonner car je ne vois pas ma vie sans lui.

    Je suis passée par des difficultés pas possible, je n’étais pas stable avec les mecs; j’en changeais très souvent, mais là j’ai l’impression d’avoir trouvé l’amour et je ne veux pas le laisser partir…Du coût, j’accepte tous ces caprices après chaque bagarre, il veut toujours me laisser tomber et c’est tout le temps moi qui vas vers lui.

    Hier j’étais malade et j’ai dû rentrer plus tôt à la maison (car on travaille ensemble) et la il a pété un câble en me disant qu’il était fatigué, il en a marre qu’à chaque fois je tombe malade, qu’il n’en peut plus…je ne sais plus quoi faire je n’arrive plus à tenir, je veux vivre ma vie avec lui mais il me fait du mal.

    Je sais qu’il m’aime mais j’ai l’impression d’accepter trop ces caprices et c’est pour cela qu’il pense pouvoir tout faire, ainsi que je serais toujours la.
    Aidez moi svp.

    • Salut Dorshi26,

      Vous êtes dans une situation délicate, je le comprends. L’amour que vous portez à votre conjoint vous fait souffrir parce qu’il vous fait accepter l’inacceptable.

      S’il vous aime comme vous dites, vous devriez trouver une solution. Vous ne pouvez pas continuer à vous torturez sous prétexte que vous ne pouvez rien faire . Au contraire vous pouvez tout faire. Ce que vous vivez n’est pas de l’amour. Il vous range de plus en plus…

      Parlez-en avec lui et dites lui que vous ne pouvez pas continuer comme ça. Essayez de vous arranger par la communication. Mettez-vous d’accord sur tous les points qui vous dérangent. Vous vous aimez, vous trouverez certainement des solutions !

      S’il ne fait rien pour changer, j’ai bien peur que vous ne devriez le laisser, vous ne pouvez pas toujours être celle qui subit…S’il revient vers vous, c’est qu’il fera des efforts et qu’au moins vous ne perdez pas votre temps. Sinon, vous auriez bien fait de mettre un terme à vos souffrances…

      Bon courage.

  9. tierny says:

    Mon conjoint vient de me quitter parcequ’il choisit son fils de 12 ans.
    7 ans de vie commune, mariée depuis 3 ans, nombreux conflits à cause de son enfant qui culpabilise son père.
    Mon époux à eu une entreprise qui n’a pas marché à fait une grosse dépression, traitement puis arrêt tant d’effets secondaires.
    Plusieurs ruptures pendant ses 7 années bien souvent du à son fils que son père n’arrivait pas à cadrer.
    Aujourd’hui nous nous aimons et nous pouvons enfin commencer notre vie (plus d’entreprise) mais son fils à mis des bâtons dans les roues au point que son père me dise qu’il choisit de partir parceque pour lui « il’ lui importe de le rendre heureux et qu’il ne veut pas le frustrer .
    Nous sommes mon mari et moi séparé depuis 3 mois, je l’ai revu lui ai expliqué que moi aussi après ses 7 années de difficultés j’ai eu droit de craquer .
    Il ne veut plus rien savoir, pourtant il m’aime.
    Je ne suis pas bien depuis 3 mois je l’ai revu il est dans le meme état.
    Que faire que lui dire ?

    • Salut Tierny,

      Vous devez impérativement en parlez avec lui. Il doit savoir que vous êtes capable de le soutenir et d’être auprès de lui malgré les problèmes, mais que vous vous devez avoir en échange une vie amoureuse normale !

      Un parent aime et préfère avant tout son enfant, mais cela n’est pas une raison de mettre le chaos dans sa vie de couple.

      Il n’y a pas mieux que la communication pour vous en sortir, trouvez ensemble des solutions qui vous arrangeraient vous, lui et son fils en même temps.
      Il doit surement y’en avoir !

      Vous n’allez pas bien tous les deux, vous devez certainement agir au plus vite…

      Bon courage ;)

  10. widad says:

    C’est vraiment important ce que vous abordez.

    Votre article appelle à la continuité de la vie et l’oubli du passé torturant. Mais que faire si l’on maltraitait une personne ? Quand cette conscience tardive est venue après que tout soit trop tard?
    Que faire lorsque’ on se rend compte que l’on torturait quelqu’un moralement ?

    Maintenant qu’on ne peux même plus lui demander pardon car la décision de couper les ponts est déjà prise ??

    Répondez moi svp !

    • Salut Widad,

      Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez au sujet et à l’article, j’en profite aussi pour vous donner un conseil : Il est toujours temps de se rattraper !

      Même si vous ne vous êtes pas rendu compte avant, vous avez toujours le temps de vous faire pardonner !

      Faites TOUT votre possible pour reprendre contact et essayer de corriger vos fautes, si vous avez fait du mal : Vous devez absolument assumer…La bonne nouvelle: C’est que vous vous sentirez mieux après et vous aiderez beaucoup la personne en question.

      Reconnaître ses fautes est déjà une première étape, passez à la deuxième Widad ;)

  11. Fatima ezzahra says:

    Je ne veux pas passer sans partager avec vous mon exprerience.

    Moi au aussi je suis chagrinée par le divorce imprévu demandé par mon ex mari , cela fait plus qu ‘un an et je n’ai pas pu surmonter ; je fais semblant devant ma famille que je suis indifférente mais la réalité est autre chose , je ne cesse pas de penser à lui , il est avec moi tout le temps, j’ai essayé de suivre les conseils d’un psy , faire du sport, faire des études supérieurs , j’ai bien réussi en tout …mais au fond de moi je me dis à quoi sert tout çà sans lui.

    Personne ne voudra de moi , à 44 ans avec un garçon je suis au milieu ni vieille ni jeune ..j’ai besoin de quelqu’un pour m’aimer mais je vois tout noir, je suis détruite et sans vie j’ai peur de terminer ma vie seule ..Aidez moi svp.

    • Salut Fatima Ezzahra,

      Je vous remercie d’abord pour cet intéressant partage, ensuite je comprends votre peine : Il n’est jamais facile de se séparer de son conjoint ! (même si il n’y a pas plus d’amour et trop de problèmes…) C’est toujours déprimant !

      Toute séparation est démoralisante !

      Ce que vous vivez est donc naturel, mais je vois que vous vous sous-estimez un peu trop.
      Pour moi : Avoir 44 ans, un garçon, des études supérieurs en plus, un corps sportif, la santé…C’est la belle vie ! Pourquoi personne ne voudrait de vous ?

      Vous avez tellement tort !

      Ne vous limitez pas à repenser à votre ex, dites vous bien que vous ne devez pas L’OUBLIER mais vous devez VIVRE AVEC votre nouvelle situation…Vous devez vous adaptez, pour trouver votre propre bonheur et celui de votre enfant.

      Allez de l’avant, si vous n’avancez pas vous reculerez. Prenez un bon souffle et croyez en vous …Faites le pour votre enfant. Faites le pour vous !

      Et surtout, bon courage !

  12. Tristan63 says:

    Oui, il faut faire ses deuils aussi difficile soient-ils et je sais de quoi je parle…j’ai vraiment aimé deux femmes dans ma vie. La première est morte dans un accident avec moi, difficile de surmonter le sentiment de culpabilité…la seconde a joué à cache-cache avec moi pendant trente ans et je ne suis pas certain que ce soit fini, alors les chagrins d’amour,j’en connais hélas, un rayon. le tout est d’arriver à donner du sens à notre histoire, c’est essentiel. Privé de sens, rien n’est surmontable, ni acceptable. Peu importe celui qu’on lui donne en trouvez un c’est déjà être sur la voie de la guérison. Après la révolte vient l’acceptation puis la paix, l’oubli jamais mais le souvenir toujours, mais un souvenir apaisé, radieux. Le mieux est encore d’arriver à exprimer, sortir nos douleurs par quelque moyen que ce soit, pour ma part cela passe par l’écriture, la poésie, pour d’autre ce sera la peinture ou la musique que sais-je encore?
    Oui, nous les aimions et continuons de les aimer alors faisons en quelque chose de beau et de grand, réalisons nous, comblons nos manques c’est possible. Rien n’est jamais fini, tout reste à faire, à vivre. Même si aujourd’hui tout vous parait sans espoir, inutile, absurde…le soleil se lèvera demain.

    • Salut Tristant63,

      C’est sans doute le meilleure commentaire que j’ai lu aujourd’hui ! Merci !

      OUI ! Il faut continuer à se battre avec les beaux souvenirs pleins la tête, c’est d’ailleurs ce qui doit nous motiver à avancer et donner quelque chose de bien, en leurs faveurs.

      Et comme vous avez dit, « Tout reste à vivre » . Il faut exprimer sa colère pour ensuite trouver la route de la guérison.

      Merci pour ces précieux conseils Tristan63.

      • Tristan63 says:

        Je n’ai pas de conseils à donner ce serait prétentieux…simplement une expérience, un vécu qui peut éventuellement servir à d’autres, c’est tout le mal que je leur souhaite.
        La vie ça n’est pas que des histoires d’amour même si elles sont importantes, et puis le véritable amour n’est il pas celui qui même dans la souffrance sait laisser partir l’autre, s’effacer pour son bonheur et finalement le notre? Savoir dire adieu, passer à autre chose ne s’apprend et ne se fait qu’avec le temps. Si vous n’y parvenez pas seul, car la tâche est immense, faites vous aider. Pensez à vous, sachez être égoïste pour vous sauver et pouvoir ensuite retourner vers les autres en passant par vous, vos manques et vos besoins. Ecoutez vous, parlez vous pour apprivoiser vos peurs et les comprendre, vous comprendre pour avancer.

  13. Bonjour à tous,

    Je viens de vivre le plus grand chagrin d’amour de toute ma vie et tiens à vous remercier pour vos conseils qui ont finis de dissiper tout mes doutes et mon mal être.

    J’ai quitté mon copain après 3 années d’un amour réciproque très intense. Je l’ai fait car malgré cet amour (ce sentiment si fort), il y avait de trop grandes divergences au sein de notre couple.

    Je suis passé par une phase de libération car le fait de vivre enfin ma vie comme je l’entendais et non à sa façon m’a procuré un sentiment de liberté très jouissif. De plus, j’étais en vacance dans ma famille donc très entouré à ce moment là (même si mes proches n’étaient pas au courant de notre séparation) et le temps est passé très vite (3 semaines)avec ce sentiment de libération et d’avoir pris la bonne décision. Puis lorsque je suis retourné chez moi et que j’étais moins entouré et moins occupé, je me suis senti très mal et le chagrin d’amour et arrivé à grand pas, combler le vide autour de moi.
    En même temps, je savais qu’on ne pouvait pas continuer comme ça et que j’avais pris la bonne décision et en même temps je souffrais et pensais sans arrêt à mon ex.
    C’est pourquoi, je tiens à souligner l’importance de s’entourer de sa famille et de ses amis au moment d’une rupture. Il faut s’occuper l’esprit le plus possible pour ne pas laisser place au chagrin.
    Mon malaise a duré 1 semaine jusqu’à ce que je lise vos conseils qui sont extrêmement bénéfiques:
    -J’ai écrit la liste de tout ce que je n’aimais pas chez mon ex (ce qui permets de revenir vite à la réalité, lorsque l’on est embarqué par le chagrin).
    -J’ai compris qu’il ne fallait pas non plus se laisser embarquer par la nostalgie.
    -J’avais déjà vider mon sac lors de la semaine en question.
    -Je me suis fait une liste de toutes les nouvelles occupations qui allaient me redonner la pêche.
    -Enfin, j’avais déjà pardonner nos divergences qui avaient amenées à des disputes terriblement douloureuses mais j’ai en plus écrit une lettre où j’exprimais la joie d’avoir effectué ce bout de chemin avec lui, tout ce que ça m’avait apporté et notre grandeur d’esprit à se laisser la liberté de vivre heureux chacun à notre manière et surtout chacun de notre côté.
    Cette étape a été importante pour ne laisser en moi que des bons souvenirs de lui car c’est seulement ce que je veux en retenir.

    Je m’excuse pour la « tartine » et vous remercie mille fois pour ce forum.

    • « Blind » c’est moi qui vous remercie pour votre formidable témoignage. Vraiment !

      J’ai longtemps recommandé cette méthode pour surmonter un chagrin d’amour et les personnes qui suivent à la lettre nos conseils arrivent toujours à tourner la page.

      Vous avez fait EXACTEMENT ce qu’il faut : Vous vous êtes fait une liste de ce que vous n’aimiez pas chez lui, pour rendre vos sentiments plus réalistes ; Vous avez compris qu’il ne sert à rien de trop sombrer, vous avez votre liste d’occupations, et surtout surtout , Vous gardez une belle image de votre ex relation : Ce qui vous empêchera de rechuter !!

      Vraiment BRAVO ! Toutes mes félicitations !!

  14. Bonjour tout le monde,
    j’ai lu tous vos commentaires et j’ai vraiment envie d’appliquer vos conseils mais j’ai l’impression que rien ne fonctionne. J’ai recontré le garçon parfait et il est tombé fou amoureux de moi. il n’en avait que pour moi et faisait TOUT pour me rendre heureuse. A force d’avoir tout ce que je voulais de lui j’ai pris l’habitude d’en demander toujours plu et souvent de lui manquer de respect. Nous nous sommes mis en ménage très vite parce que lui et moi ça parraissait une évidence pour tout le monde et pour moi en premier. Il ne m’en voulait jamais pour mes crises et ne se fachait jamais parce qu’il pensait qu’un jour j’allais changer de moi même si je l’aimais. Seulement ça n’est jamais arrivé et je l’ai poussé à bout à tel point qu’unjour il a juste décidé d’envoyer tout peté. Ca fait trois mois que c’est fini mais on a gardé le contact parce que depuis qu’il m’a quitté il continue a me dire qu’il a besoin de respirer, qu’il m’en veut pour tout ca, qu’il veut controler sa vie et sortir au lieu d’etre toujours sous mon emprise, mais en même temps qu’il m’aime toujours et qu’il sait qu’il regrettera un jour de m’avoir quitté. A cause de ça, cela fait trois mois que je vis dans la souffrance mais je n’arrive pas a couper les ponts et à sortir la tête hors de l’eau parce que je continue à croire qu’un jour ça changera. Seulement maintenant je commence à voir clair et j’ai vraiment l’impression qu’il me garde sous le coude soit parce qu’il est rassuré de savoir qu’il a toujours quelqu’un au cas ou, soit parce qu’il compte me reprendre vraiment mais comme il voit que je l’aime toujours il profite une maximum de sa vie de célibataire jusqu’à ce que je n’en puisse plus et la il me reprendra. Donc je me dis que peut être que si je coupe les ponts il aura peur et reviendra. Mais en même temps après tout le mal qu’il m’a fait je préfererais l’oublier completement. Enfin bref, je sais pas si vous aurez tout compris parce que c’est fort compliquer mais je suis vraiment au bout de mes forces, j’ai perdu 14 killos, je pleurs plus ou moins toute la journée et je même si j’ai beaucoup d’activités et que je sors beaucoup, je n’arrive plus a rien aimé. il était tellement parfait et j’ai tout gaché, maintenant je ne le reconnais plus. Par pitié donné moi la solution parce que la je n’en peux plus :'(.
    Merci d’avance.

    • Bonsoir Fan,

      Je comprends parfaitement votre situation. Ce n’est absolument pas facile, je vous l’accorde.

      Mais il ne faut pas trop en faire, perdre 14 Kilos en peu de temps c’est quand même inadmissible ! Pour n’importe quelle raison ! Vous DEVEZ agir !

      Un chagrin d’amour se vit pour un moment, oui, mais ne doit pas s’installer dans la vie de tous les jours. Vous devez vous en persuader !

      Pour votre copain, c’est normal qu’il soit perturbé, je le comprends, il a consacré sa vie à une personne avec l’espoir qu’elle changera un jour…Mais rien.

      Il le voit comme une trahison, même si vous ne lui avez rien promis…c’est dur pour lui aussi vous savez. Il se demande certainement beaucoup de questions et hésite beaucoup. Il vous repousse parce qu’il ne veut pas revivre la même chose, il ne veut pas rechuter.

      En même temps, il vous aime encore et n’a pas envie de vous perdre…

      Là c’est à vous de jouer, vous lui valez bien ça. Pour tous ce qu’il a pu faire pour vous. Faites-vous pardonner mais cette fois-ci on promettant que vous allez changer. Pour lui. Pour ce qu’il a fait pour vous. Redonnez lui confiance en lui, en vous et en l’amour qu’il porte pour vous.

      Vous avez remarqué que sans lui vous n’allez pas bien, donnez-vous une chance d’aller mieux et donnez lui la sienne !

      Bon courage et Merci.

  15. Clément says:

    Bonjour à tous. Je me présente, je m’appelle Clément. J’ai 19 ans. Je suis un jeune homme qui à tout pour réussir et j’en suis conscient. Je suis a la fac, j’ai beaucoup d’amis. Avant, je n’avait jamais eu de soucis avec les filles. J’enchainais les petites relations en m’en fichant completement. Mais voila, il y’a 7 mois j’ai rencontrer cette fille lors d’un séjour en vacances. J’était en couple. Etant tomber litteralement fou amoureux de cette fille, j’ai quitter ma copine. Nous nous sommes mis ensembles. J’ai vécu ce qu’on peut appeller l’amour à contre sens. Moi qui n’avait jamais rien fait pour mes ex, pour elle, j’ai quitter mes amis, je lui ai tout payer, je me suis mis en découvert, j’ai arreter mes études. Elle était tout pour moi, elle seule avait ma vie et mon avenir entre ses doigts. Ca a toujours été que dans un sens, mais je me sentait obliger de lui faire des cadeaux pour qu’elle n’aille pas voir ailleurs. Jusqu’au jour ou elle me trompa. Ce que j’ai vécu, je ne suis pas sur que beaucoup de personnes l’ont vécu car je m’étonne moi-même d’y avoir survécu. En tous cas je ne le souhaite à personnes. Ca peut briser une vie. Et c’est mon cas. J’ai sombrer dans tous excés possible, drogue, alcool, pensées suicidaire. A 19 ans c’est triste. Je sais que je ne remonterait pas la pente car quand elle a fait ca, une partie de moi s’est brisé. Et rien ne pourra recoller les morceaux. J’ai beaucoup de prétendante qui aimerait sortir avec moi et me sortir de ca. Mais j’ai essayer et quel est l’interet d’avoir des intentions pour quelqu’un qui n’est pas la personne que l’on aime. Tout est finis. Je souhaite du courage à tous ceux qui traversent une mauvaise passe. Et si je peux donner un conseil, ne tomber pas amoureux. Merci de m’avoir écouter.

    • Bonjour Clément,

      Le risque qu’il y’a dans l’amour c’est qu’on ne peut pas garantir que tout se passe comme on le souhaite. Il y’a des risques, mais qu’il faut prendre : Un peu un mal nécessaire…

      Mais ça reste toujours une belle expérience, suivie d’une BONNE expérience qui t’apprend certainement des choses.

      J’espère qu’en suivant les étapes, vous vous en remettrez et je vous souhaite beaucoup de courage.

      Merci.

      • Philippe says:

        Bonjour Clément je veux bien répondre a ton message car en lisant ton message je me suis aussi rappeler de mon histoire avec une jeune fille de 18ans j’ai aussi 19ans comme toi Cléments et sache que ce n’est pas parce qu’elle ta fait du mal que tu ne pourra plus tomber amoureux bien au contraire!
        qu’est ce que sait l’amour?: oui tu l’as aimer et au bout du temps elle t’a trahit mais sache tout simplement que la vie est faite ainsi il faut aussi souffrir pour y arrivé et pour ce qui est ton cas sincèrement elle t’a vraiment fait du mal! mais la question posée est? : est ce qu’elle t’aimait comme tu prétendais l’aimer? une chose est sur c’est qu’il ne faut pas être aveugle quand on aime une personne si tu l’aime il faut aussi savoir si elle aussi ressent le même sentiment que toi peut-être elle te désirait ou qu’elle t’aimait mais pas autant que ça
        ce que suggère est que tu as aussi faire une erreur en tout laissant(tes amis, tes études, ton entourage) pour cette dernière la on peu aimer mais pas autant que ça l’on n’a jamais été parfait c’est ainsi que la vie a été mal faite celle que tu penses qu’elle t’aime ou celui que tu penses qu’il t’aime est celui-là même ou celle-là même qui veut te faire souffrir si tu es aveugle parce que situ l’aime tu devrais prendre aussi la peine de voir en elle, voir si le sentiment que tu avais pour cette dernière était réciproque merci!

  16. sans courage says:

    bonjour,

    je vis depuis 7 ans une histoire avec un homme qui n’a cesse de me mentir, de me tromper, à chaques découvertes je suis terriblement malheureuse, et veux le quitter, mais le probléme c est que je reste là à comtempler ma vie qui passe… et à pardonner, enfin faire semblant de pardonner, comment faire pour avoir ce courage ?? j’ai 50 ans et l’impression que ma vie sera finie sans lui, mais je n’en peux plus de cette mélancolie permanente qui guide ma vie

    Merci de m’éclairer

    • Bonjour,

      Si j’ai un conseil à vous donner, ce serait : Mettez un terme à tout ça ! Tout de suite ! Le plus rapidement possible .

      Un homme qui vous trahit une fois, deux fois, peut vous tromper une troisième ou quatrième fois…

      Vous souffrez continuellement et tant que vous vivez de la sorte vous continuerez à souffrir.

      Prenez un moment pour vous, loin de lui, faites une pause et remettez-vous en question : Est-ce cet homme qui vous a fait tout ce mal vous mérite ? Est-ce qu’il n’y a pas possibilité de mettre le point avec lui ? N’a t-il pas peur de vous perdre ? …

      Éloignez-vous de lui un moment pour penser à vous. Prenez du temps pour vous.

      Ensuite, pensez à communiquer avec lui, à exprimer exactement ce que vous ressentez pour lui et sans lui. Vous devez absolument trouver une solution ensemble, qui vous arrange tous les deux. Préparez-vous à ce face à face, que rien ni personne ne vous dérange.

      Je vous souhaite bon courage et merci pour le témoignage.

      • sans courage says:

        bonjour,

        merci pour votre réponse, pour ce qui est de m’éloigner de lui, je le suis déjà nous vous voyons qu’un week end sur 2, il y a 3 jours je lui ai téléphoner en pleurs en lui disant que c’était fini, que cette relation n’était que souffrance, il m ‘a dit qu’il comprenait qu’il était désolé, mais qu’il tenait à moi, et qu il acceptait ma decision et de fils en aiguille on a discuté , et pffffff voilà que je suis revenue sur ma décision qui pourtant au fond de moi était définitive et sans retour, et me re voilà repartit dans ce cercle vicieux, je ne me reconnais plus moi qui suis une femme indépendante et de caractére, on dirait que j’ai 16 ans, ça doit me plaire au final de souffrir tout le temps……

        • Vous ne devrez pas !

          Mettez un terme à tout ça. Je vous le redis. Une fois pour toute. Vous avez cédé cette fois ci sans trouver de solution…La prochaine fois, ça ne devrait pas être le cas.

          Encore bon courage.

  17. bonjour voila mon histoire pas tres joli je suis 1 homme de 40 ans ma future ex femme 29 ans 12 ans de vie commune 8 ans de mariage 3 enfants 11 ans bientot 6 ans bientot et 18 mois elle m a quitté le 6/6/2012 elle m appel a 11h50 je dormé ( je suis un couche tard je travail la nuit donc rythme de nuit ) en m annoncant qu elle demande le divorce et qu elle a pris les enfants de la je la supllie de pas tout dettruire la veille dispute comme cela arrivé souvent depuis 12 ans meme tres violente de part et d’autre je l ai connu elle n avait rien souffert dans sa vie mere alcoolique drogué abandoné atouchement par son grand pere etc… je me suis occupé d elle durant toutes ces années elle na quasiment jamais travaillé pas de permis que je lui est payé 4800 euro raté 5 fois enfin bref j ai subvenue a tout ses besoins elle avé de tres grosse crise hysterique lors de dispute (je pense qu elle est bipolaire enfin y a un probleme psy c sur mais a toujour refuse d en voir un je travail dans le milieu paramedical) 1 mois avans de partir elle a fais une grossesse extra uterine perte de trompe dans la semaine ou elle est partis on faisais le 4 ieme enfant on venai juste de construire une maison que j ai fais pour elle a 3kms de son pere elle voulai se raproché de sa famille moi ca me fais 50kms de mon boulot et dans la semaine elle lm envoyé les sms avec les je taime tu me manque etc.. et en meme temps et quand elle est partis c est soi disant a cause des dispute violence etc.. j ai decouvert par la suite que c’etais la fete chez moi quand j etais au travail qe son amant venais chez moi et quand elle me disais je vais dodo elle textoté avec lui j ai eu la facture detaillé je vous dit pas le choc cela fais 3 mois et demis et j ai du mal en m en remettre de cette trahison alor que je lui est sauvé la vie quand je l ai rencontré a expliqué ce serai trop long en remerciment voila alors la confiance le pardon pas possible et detruire une famille faire souffrir des enfant et faire ca chez moi c est horrible pendant que le mari bosse pour subvenir au besoin de la famille et tout payer sans compté que je faisai tout a la maison linge menage a mangé avec elle j’emmené les enfant a l’ecole allé les chercher etc…plus mon boulot 12h alors le pardon c ‘est pas pour moi vue que ca faisai la 2 ieme fois qu elle me trompe de ce que je sais sur plus sa soeur qui ma dit que sa faisai plusieur fois sans comptyé la relation avec ma famille mes parents qui la prenais comme leur fille mon pere a fais 3 malaise cardiaque donc un peu degouté des femme parce que j ai passé 8 ans avant elle avec le meme genre en plus alcoolique et j ai reussi a lui faire arreté la drogue mais pas fais d enfant je savais que se serai pas elle la mere de mes enfants mes la ma future ex femme elle ma endormis et tout mon entourage ainsi que sa propre famille qui lui en veus d avoir fais sa ne croyé pas ca d elle et pendant 12 ans elle me cassé du sucre sur le dos et devant moi elle cassé sur les autre ainsi qe ses propre soeur etc.. ce serai trop long a decrire 12 ans merci d avoir pris le temp de lire

    • Merci Said pour ton témoignage.

      C’est une situation compliquée, certes, mais lorsque nous parlons de « Pardon », nous n’insinuons pas qu’il faut pardonner et revivre avec la personne qui nous a fait du mal. NON. « Pardonner » c’est vis-à-vis de nous mêmes, c’est POUR nous mêmes.

      On est même pas obligé de le dire, c’est dans notre tête. C’est pour arrêter de se creuser la tête, de se poser les questions inutiles. C’est pour libérer du mal qui nous ronge.

      C’est sur que pour vous, ça ne viendra pas de suite du moment que c’est encore récent et que vos démarches de divorce risquent de trainer. Mais prenez tout votre temps par la suite de faire sortir le mal de vous. Il ne faut pas qu’il habite en vous…

      Encore merci. Je vous souhaite beaucoup de courage.

  18. Rima says:

    Bonjour Majda,
    Vous abordez un sujet qui concerne presque tout le monde. un sujet toujours aussi compliqué et complexe. je me suis exprimée sur plusieurs blogs afin de pouvoir oublier, mais rien n’y fait(me disant que l’écriture est une sorte de thérapie pour moi, je m’exprime, j’évacue les sentiments). Le temps ne guérit pas toujours les blessures. cela fait plus de 2 ans et parfois ça fait encore beaucoup trop mal. A chaque fois que je crois m’en sortir, je me retrouve à avoir mal. Mon problème réside dans le fait que je n’arrive pas à oublier le passé. Et ça m’empêche de mener mes projets à leurs termes, mener la vie dont j’avais toujours rêvée. Je prends mon mal en patience (un mal qui fait partie de moi désormais), en attendant des jours meilleurs.

    • Merci Rima pour ce partage.

      Sache que toute l’humanité a vécu un jour ou l’autre, au moins une fois dans sa vie, un chagrin d’amour (même l’huître a vécu des chagrins d’amour, comme on dit) !
      Seul la manière de s’en sortir qui diffère. Cependant, pour y arriver , pense toujours qu’il faut « transformer » ce chagrin en « Energie positive » qui te poussera vers de l’avant. Ça doit créer en toi une sorte de lueur pour aller de l’avant, pour chercher une nouvelle expérience qui fera dans tous les cas ta force.

      « Un chagrin d’amour ne dure Que jusqu’au prochain amour » – Trouve toi quoi aimer : Ta famille , Tes amis, le sport… Il y’a mille façon de s’en sortir, il faut juste y croire.

      Merci encore et bon courage pour la suite.